STO bound // 5 jours à Stockholm

Il y a deux semaines je vous parlais de Copenhague en évoquant la deuxième étape de ce voyage : Stockholm. Je pourrais vous raconter toutes les (més)aventures qui nous sont arrivées entre notre dernier jour à Copenhague et notre arrivée à Stockholm, mais j’aurais besoin de plusieurs articles. Entre les cartes postales hors de prix, les problèmes de métro qui manquent de nous faire louper notre bus, notre correspondance à Malmö, le train de nuit de Malmö à Stockholm, l’arrivée à Stockholm sous la pluie et la découverte d’un hôtel au bord de l’autoroute, il nous a fallu s’armer de courage (et d’une bonne dose d’humour).

Après Copenhague, Stockholm m’a paru gigantesque et étouffante (et très en travaux). La première journée a été très mitigée puisqu’il a plu toute la journée et que nous étions super fatiguées (eh oui, passer la nuit assises dans un train c’est pas de tout repos). Après cette première journée j’ai eu la sensation d’être super déçue de Stockholm alors que j’avais quand même des attentes très élevées. C’est qu’à partir de la deuxième journée et du retour du soleil que j’ai commencé à beaucoup plus apprécier.

Alors certes, la ville reste grande et tout le côté près de la gare centrale est vraiment pas très beau, mais Gamla Stan et ses petites rues ont su trouver le chemin de mon cœur. Le deuxième jour, ma meilleure amie est rentrée en France et j’ai changé d’hôtel pour les quatre jours qui me restaient. Je me suis installée dans une petite auberge de jeunesse dans Södermalm, un quartier vraiment plus sympa que celui de notre hôtel au bord de l’autoroute (passons…) et je suis partie à l’exploration de ce quartier animé qui regorge de superbes points de vue sur la vieille ville et sur l’emblématique hôtel de ville.  


      


      

Le jour d’après j’avais envie de quitter la ville et d’aller voir un peu la nature. C’est vraiment un truc que j’essaye de faire quand je visite une ville, aller voir à quelques kilomètres ce que la nature a à offrir. Et il faut dire que Stockholm s’y prête bien, puisque cet archipel est composé de près de 30 000 îles, certaines d’entre elles sont reliées au centre-ville en quelques heures de bateau. J’avais bien étudié les horaires et j’ai décidé de partir tôt le matin pour avoir le temps d’aller sur deux îles. Après la lecture de nombreux articles j’ai jeté mon dévolu sur Vaxholm et Grinda. La première est l’une des îles les plus visitées de l’archipel et se situe à une heure de bateau environ, il y a plein de jolies maisons suédoises, de l’eau à perte de vue, des arbres et des petits sentiers pour se balader. En arrivant tôt je n’ai croisé presque personne et c’était vraiment super agréable.

Grinda, elle, se trouve à 1h30 de Vaxholm et est nettement plus petite et moins connue. Au contraire de Vaxholm, il n’y a quasiment rien sur cette île excepté un mini embarcadère, un hôtel/restaurant, et une maison privée. Je l’avais découverte grâce à cet article et je savais que je devais y aller. J’y ai passé l’après-midi et le début de soirée (malgré moi, parce qu’il y avait un sacré problème de bateau… encore une mésaventure, mais elle m’a permis d’assister à un coucher de soleil magique). Et si vous cherchez à expérimenter la nature Suédoise, c’est là qu’il faut que vous alliez.


      

     


     

    


     

    


      

     

      

Pour mes deux derniers jours j’ai continué mon exploration de la ville, à travers les petites rues, sur les nombreux ponts, en prenant de la hauteur. J’ai découvert trois super points de vue qui sont vraiment les immanquables quand veut voir la ville dans son ensemble. Le premier étant assez touristique : il suffit de monter dans la tour de l’hôtel de ville. Il me semble que l’entrée coûte 5 euros et votre temps est compté quand vous êtes en haut mais la vue en vaut vraiment le coup, si vous voulez une photo de Stockholm type carte postale c’est un must do. Dans le centre ça vaut vraiment le coup de se déplacer à pieds et de traverser les différents ponts, certains offrent vraiment de belles vues aussi.

Dans le quartier de Södermalm, il faut aller à Skinnarviksberget, il y a un parc surmonté de gros rocher, et en grimpant un peu pour arriver au sommet, on peut admirer une super vue de la rive opposée. Les gens y vont entre amis pour se poser un ou pique-niquer, c’est vraiment super sympa et loin du point de vue ultra touristique.
Toujours dans Södermalm, il y a Monteliusvägen, un tout petit chemin le long des habitations qui offre vraiment la meilleure vue (selon moi, en tout objectivité) sur Stockholm. J’y suis passée plusieurs fois dont une fois au coucher de soleil pour mon dernier soir… c’est une pépite.


     


     


     



Mon séjour à Stockholm n’avait pas super bien commencé mais finalement j’ai vraiment découvert une super ville et je suis revenue ravie. En revoyant ces photos, je me dis que la ville est vraiment sympa, elle est pas facile à appréhender et il y a beaucoup de travaux mais elle vaut quand même le détour. Prochaine étape : partir à l’aventure dans la vraie nature nordique !

Louisa