seeing abroad #4 // NEW YORK


                  J'ai vraiment beaucoup de choses à vous dire dans cet article, j'espère que je vais y arriver. Oui je sais c'est une drôle de façon de commencer un nouvel article. Mais en le préparant, environ un milliard de pensées me traversent l'esprit et je dois vous parler de plein de trucs, alors il faut que je me recentre moi même.
Comme vous pouvez le constater, aujourd'hui on fait un retour sur un voyage que j'ai fait à New York, il y a presque 3 ans maintenant. C'est un des voyages que je voulais le plus faire, et je vous jure que j'ai damné mes parents pour qu'il acceptent. Cet article va me permettre de revenir sur des points que j'ai déjà abordé, mais je voulais un peu clarifier.

J'étais partie pour faire un article sur Rome, j'ai donc réquisitionné tous les disques durs disponibles chez moi pour retrouver les photos, parce que mon ancien disque dur est mort, bref passons. Je suis donc tombée inévitablement sur les photos de mon voyage aux Etats-Unis l'été dernier (2013 donc), et je me suis sentie remplie d'une nostalgie que je connais bien. Je sais pas si vous l'avez compris encore, mais je suis une grande adepte des voyages, je vais clarifier le truc, j'ai besoin de voyager vous voyez. Et d'aussi loin que je me souvienne ça à commencé en 2009 quand je suis partie en Tunisie, au début c'était pas aussi fort que maintenant mais tout de même. Entre 2009 et 2014, je suis donc partie en Tunisie, en Espagne (Barcelone plusieurs fois, et Madrid), à Londres, en Italie (Venice, Lac de Garde, Rome, Naples) à New York, en Allemagne (Munich), en Angleterre (Exeter), à Budapest, et enfin cet été aux Etats-Unis (Los Angeles, Las Vegas, San Francisco -pour les villes- et beaucoup de parcs). 

Voir les photos de l'été dernier m'a fait penser à New York. Je sais que beaucoup se disent que nourrir une passion pour ce pays c'est un cliché, c'est ridicule, c'est digne d'une ado attardée, OK. Sauf que je sais pas, moi j'en ai besoin, vraiment, et très rares sont les personnes qui comprennent mon point de vue. Alors je me suis dit qu'il faudrait que j'explique. Sauf que je suis incapable de le faire. Pourquoi ? J'en sais rien, c'est au fond de moi et je peux pas mettre de mots dessus. Mais quoi qu'il en soit, vous l'aurez compris j'ai besoin de retourner plus ou moins régulièrement là bas. J'avais fait une pause de 2 ans entre mes deux voyages, parce qu'on va pas se le cacher, tout ça, ça a quand même un coût. Mais là, je ne peux pas attendre plus longtemps. C'est pourquoi je vous l'annonce officiellement, je retourne un mois aux Etats-Unis cet été, mais du côté de Pittsburgh cette fois ci, j'ai (presque) mes billets d'avions, et une fois mon bac dans la poche je m'envole. Ça me permettra aussi de vous faire découvrir un peu plus la passion qui m'anime. 

Je trouvais que cet article était parfait pour faire le point, et vous annoncer ma bonne nouvelle. Je vous laisse désormais avec les photos de New York, mon premier amour américain. Vous pouvez toujours retrouver mes articles à propos des Etats-Unis dans la session "Voyage" de mon blog.
J'ai fait ce voyage bien avant que ma famille n'ai un appareil photo digne de ce nom, donc je m'excuse pour la piètre qualité. Je vous mets les photos un peu comme elles viennent, je n'ai pas suivi de thème particulier comme certaines fois, j'espère que ça fera pas trop trop fouillis.


J'ai comme l'impression de ne plus avoir grand chose à dire pour la fin de cet article. Je suis toujours un peu nostalgique et j'en ai plein la tête. Alors je vais vous laisser. D'ailleurs je vous laisse pendant un temps un peu indéterminé puisque lundi c'est la rentrée pour moi, et je commence fort, avec ma semaine d'oraux blancs, et j'enchaîne ensuite avec la semaine des bacs blancs écrits cette fois. Donc je ne pense pas poster avant le weekend du 15 mars. J'espère que vous tiendrez sans moi (haha très drôle).

Louisa

aujourd'hui c'est COUP DE GUEULE

                  Moi aujourd'hui je suis d'humeur un peu maussade. Déjà d'une il pleut et de deux, mon jean noir préféré vient de se trouer (aux fesses, comble de mon malheur). Alors ça me fait penser que je suis en protestation (dans ma tête) depuis quelques temps et que j'ai envie de vous expliquer pourquoi je boycott tout les jeans en ce moment et que je m'accroche à mon (désormais mort) jean noir. Vous le savez peut-être ou pas, mais le jean c'est une matière qui me tient vraiment à cœur. Et si vous le saviez pas, vous allez comprendre à quel point aujourd'hui. Je vous explique l'histoire, pour que vous compreniez, parce qu'avec mes idées qui fusent il va falloir que je m'ordonne pour que mon coup de gueule soit clair. 

Moi j'ai l'habitude d'acheter mes jeans à 10€ ou 20€ maximum chez H&M. Je prend pas le meilleur, ok, mais rapport qualité/prix, chez H&M ils sont imbattables. Dernièrement j'ai remarqué que mon jean (noir toujours) commençait à s'élimer un peu et qu'il tirait un eu trop sur le noir délavé que sur le noir brut, noir noir. Au début franchement ça m'a soûlée, il me va trop bien, alors j'avais pas envie de changer. Mais bon, pour 10€ je pouvais trouver le même chez H&M donc .. Pas trop d'hésitation, quand l'occasion s'est présentée je suis filée chez H&M retrouver mon amour de toujours. 

Mais là, MALHEUR (oui en majuscule, parce que vous devez comprendre) dans les rayons du géant suédois, ne se trouvait plus un ""jean"" en matière jean. Non je vous jure, que des JEGGINGS (argh horreur, rien que le mot me donne des frissons et me rend malade). Non mais vous vous rendez compte ? Moi j'étais outrée, j'ai tourné le dos à tous ces "faux" qui me faisaient face et j'ai quitté H&M aussi vite que je suis arrivée. Je me suis dit que ce n'était pas grave, après tout il y a bien d'autres boutiques qui font des jeans noir non ? NON, comble de mon désespoir cette fois-ci, même chez Zara impossible de trouver un jean, un VRAI. Même sur internet, tout le monde ne jure que par les jeggings (même Levi's .. c'est pour dire)

Mais alors quoi ? Je fais QUOI, moi maintenant avec mon jean favori troué aux fesses et délavé comme jamais ? Je pousse un coup de gueule et je vous appelle à la rescousse parce que j'ai besoin d'un jean noir pour la rentrée (dans 10 jours même pas quoi). Je traverse une crise essentielle de ma vie et j'avais vraiment besoin de le crier sur tout les toits.  Soyez mes sauveurs faites moi tomber un jean noir (taille 36/38 svp) du ciel. Je sais pas, invoquez les dieux ou autre, mais aidez moi. Je prend toutes les bonnes adresses, tout les liens de e-shop qui vendent des VRAIS jean noir de qualité (et pas trop cher) (oui j'en demande beaucoup).



Alors le jean noir ? convaincues ?
Louisa