aujourd'hui c'est BLOGOSPHERE

                  Aujourd'hui on parle "du" phénomène.

Le phénomène ? quel phénomène ? - quoi vous allez pas me dire que vous avez pas remarqué ? Vous avez pas remarqué que n'importe où on regarde on voit une "blogueuse" ? Aujourd'hui j'aborde ce sujet car il me tiens un peu à cœur et puis je garde trop de trucs en moi, au bout d'un moment faut que ça sorte. Alors je pense que nombreuses sont celles qui vont trouver que j'ai tord, d'autres encore vont penser que je suis jalouse. Mais bon j'en ai que faire, et si je publie aujourd'hui cet article c'est avant tout parce que tout mes propos sont bien réfléchis, mais en plus parce que je pense absolument tout ce que je vais dire, et qu'il est bien que parfois les langues se délient.

En bref, je vous préviens tout de suite que l'article risque d'être un peu long, peut-être désordonné, mais si vous vous concentrez, vous comprendrez.

Ça fait quelques temps déjà que j'expérimente la blogosphère. Bon, d'accord je compte pas les 36 000 skyblogs que j'ai eu de mes 11 à mes 14 ans. Non non, là je vous parle de la blogosphère, la vraie. En août ça fera un an que j'ai rejoint cette sphère plus très privée. Au début je m'en suis pas vraiment rendue compte. Mais en fouinant un peu, en suivant des gens sur twitter etc, je me suis rendue compte que ce monde des blogs était large, très large. Vous allez dire qu'on s'en fout hein ? Que chacun trace son chemin ? Non moi ça commence à me soûler, que n'importe où on regarde on tombe sur une "blogueuse". Attendez qu'on ne se méprenne pas, même si moi je suis ici à taper un article et à publier, je ne me considère absolument pas comme une blogueuse. Et d'ailleurs je suis bien d'accord, tout le monde à le droit d'avoir un blog. Mais je pense que bien trop se prennent pour des blogueuses.

 Vous me direz que si on prend le sens premier du mot blogueuse, à partir du moment où on tient un blog, on en est une. Alors là, pour moi c'est un non catégorique. Selon moi, seulement une petite poignées de filles tenant un blog sont de véritables blogueuses. Prenez par exemple Betty, ou Kenza, vous avez aussi Matthieu qui lui est un blogueur, chez les étrangers on retrouve aussi Alexandra, Julie, et là je parle que des plus connus, car certains sont un peu moins connus, mais restent des blogueurs. Qu'est-ce qui fait qu'on est un blogueur ou une blogueuse alors ? Moi en premier je dirais l’investissement même si l'investissement ne fait pas tout. Je pense qu'il faut le lier à la notoriété, sans pour autant être mondialement connu (même si la plupart le sont). Ensuite je dirais qu'à partir du moment où on vit de son blog, où nos rendez vous sont en rapport avec notre blog, où on voyage pour notre blog, où notre journée entière tourne autour de notre blog, alors là oui on est blogueur.

Certes, commencer un blog se fait souvent par passion, à partir du moment où il devient notre métier alors on peut s'appeler soit même "blogueur, blogueuse". Je suis désolée de vous dire que pour moi, une lycéenne de 17, ou une étudiante de 21 ne sont pas des blogueuses. Maintenant j'admire le travail et le temps que certaines donnent pour leur blog, mais ce n'est pas non plus votre activité principale et il faut appeler un chat, un chat. Sachez quand même que je ne considère même pas comme blogueuse la fille dont j'admire le blog par dessous tout au monde.

Tout ça pour dire, qu'il faudrait que certains arrêtent de se prendre pour ce qu'ils ne sont pas, et arrêtent de prendre tout le monde de haut parce que, oh ils ont eu 150 000 visites sur leur blog. N'oubliez pas que vous n'êtes que des êtres humains, et que l'humilité ne fait pas du tout de mal. Après ce que je dis là ne s'adresse pas à tous, car de nombreuses "blogueuses" savent rester humbles et profiter de ce qu'elles ont comme il se doit, mais sans en abuser non plus.


                  Oh et puis, vous savez aussi ? L'intégrité ne fait pas de mal non plus .. a bon entendeur.

 N'oubliez pas que cet article ne s'adresse pas à tout le monde, et que j'essaye d'y exposer mon point de vue. Je ne l'ai pas écrit dans le but de critiquer qui que ce soit. Si vous vous considérez comme blogueuse, très bien, je voulais juste partager mes réflexions. Maintenant si vous voulez en parler aucun problème, je suis prête à vous répondre, dans la limite du correct.