stop and rewind : august 15

                Je suis rentrée de Berlin depuis maintenant un mois mais j'avoue que j'ai à peine eu le temps de me remettre de mes émotions. Je sais même pas comment je pourrais résumer ces deux mois, si je devais choisir un mot ce serait intense. Alors après ça j'aurais voulu avoir le temps de prendre du recul, faire un point. Mais tout s'est enchaîné super vite. J'ai eu une semaine de répit, j'ai pu voir mes amis, mon copain, ma famille. Et tout pile une semaine après être rentrée je me remettais déjà au travail (et oui, il faut ce qu'il faut). Aujourd'hui j'ai plus ou moins le temps de faire le point sur mes deux mois passés en Allemagne, sur ce que je fais maintenant et sur ce qui m'attend pour cette fin d'année 2015 et l'année 2016. Parce que même si y penser me fait pas toujours du bien, des choses bien cools et enrichissantes m'attendent très vite. 


Comme vous avez dû le comprendre si vous me suivez sur n'importe lequel de mes réseaux sociaux ou juste ici, je suis partie deux mois à Berlin. ah ouais c'est bien beau, mais pourquoi ? Je suis partie pour mon stage, stage que je devais faire dans le cadre de mes études afin de valider mon année (en plus de réussir mes partiels bien entendu). Normalement on doit faire 4 semaines de stage minimum pour valider la première année. Mais bon, moi je me suis dit "4 semaines ? pfff c'est pour les nazes autant partir pour de vrai" hinhinhin (équivalent du rire jaune on va dire). 

Vous y méprenez pas, je dis pas que c'était trop long ou horrible ou que si c'était à refaire je le referais pas. C'est juste que pour une première fois toute seule aussi longtemps loin de chez moi, c'était pas tous les jours facile quoi. Deux mois c'est à la fois ultra long (vraiment j'ai l'impression d'être partie 5 ans, surtout quand mes parents me racontent ce qu'il s'est passé chez moi en mon absence) mais c'est aussi très très court. J'ai à peine eu le temps de voir mon séjour passer que j'étais déjà dans l'avion du retour. 

Je vais vous éviter le passage larmoyant où je parle de ma très mauvaise expérience de la colocation, et j'espère que ce n'est pas une généralité parce que comme vous le verrez ensuite, je vais être rapidement obligée de renouveler ça. Pour finir sur une note plus positive, je peux vous affirmer que j'ai rencontré des gens absolument adorables, qui étaient toujours là pour m'aider à progresser, et même si je les reverrais probablement jamais, je suis plus que reconnaissante d'avoir pu passer deux mois avec eux. (talking about les gens que j'ai rencontrés dans le cadre de mon stage, parce que j'en ai pas rencontré énormément d'autres dans d'autres circonstances). 

Le mot de la fin concernant ces deux mois, il est pour mes deux copines chéries qui sont venues me tenir compagnie (et passer un peu de temps de leur vacances) avec moi pendant près de 12 jours. Avec elles, j'ai découvert la ville d'une autre façon, (bien plus nocturne si vous voyez ce que je veux dire). Enfin bref, encore une fois je pourrais pas les remercier assez pour les bons moments qu'on a passé. (find more ici, ici, ici et ici).


Alors maintenant je suis de retour en région Parisienne. Comme je le disais, j'ai eu une semaine pour me réadapter, mais ça n'a pas duré. Pour des raisons financières et de financement, j'avais décidé de travailler au mois d’août et au mois de septembre. J'avais déposé des CV et lettres de motivation avant de partir à Berlin. Et ma recherche a été plutôt fructueuse, étant donné que je travaille maintenant depuis 3 semaines chez Leader Price en tant que caissière (swag, je sais, vous êtres grave jaloux).

Je me suis retrouvée fin juillet à la caisse d'un supermarché au lieu de me dorer la pilule au soleil comme toutes les autres années, mais je crois que ça vaut le coup. (peut-être ? sûrement ? mouais..). Mon CV est maintenant parsemé de superbes expériences professionnelles à vous rendre jaloux. 8 mois de mise en rayon chez Carrefour de 5h à 10h du matin le samedi matin, 2 mois à servir et vendre des glaces et des cafés chez un café-glacier de Berlin, et déjà 3 semaines (8 si tout se passe bien) à être caissière chez Leader Price, allez dites-le que vous préféreriez être à ma place plutôt qu'au bord de la méditerranée, arrêtez de vous mentir..

Bon, un truc est sûr, c'est que malgré tout je rigole bien avec mes collègues chez LP, et je découvre les habitudes très étranges de certains clients, des trucs qui semblent inimaginables et que je m'amuse à raconter en presque direct-live sur twitter. Trop bien non ?    Et puis au moins je suis tranquille chez moi, ma famille est (comme tout le monde sauf moi visiblement) en train de se dorer la pilule sur la côte Amalfitaine. 

Mais bon, vous vous doutez que si je passe mon été dans les rayons climatisés d'un supermarché, c'est qu'il y a une raison cachée dernière tout ça. Bah oui, je travaille pour gagner de l'argent, et pour l'économiser (incroyable venant de moi, mais bel et bien vrai). Pour tout vous dire, je suis à deux doigts de prendre mon (presque) envol. Attendez, attendez, je vous explique, pas de panique. 

Je reprends les cours début octobre. Mais j'ai qu'un semestre en France, à Paris (ou presque). Puisque je vais passer mon année 2016 quelque part dans le monde .. gods knows where. Je pars en Erasmus au début de l'année, je ne sais pas encore où, mais visiblement soit à Edimbourgh (Ecosse), soit à New Castle (Angleterre), soit à Munich (Allemagne). Je saurais enfin où vont se passer les 5/6 premiers mois de mon année 2016 début, voire mi-septembre. J'attends de savoir depuis avril, imaginez donc mon état, moi la control freak, de ne pas savoir quoi faire, où chercher un appart et de ne pas pouvoir régler les petits détails dès maintenant. 

En ce qui concerne la deuxième partie de mon année 2016, je dois effectuer un stage. Comme il y a de grandes chances que je me retrouve en Allemagne pour mon Erasmus, je compte me faire plaisir sur la destination des 6 mois d'après. Je pense actuellement à la Floride, j'ai aussi pensé à l'Australie, ou aux Emirats Arabe Unis, manque plus qu'à trouver un stage qui m'intéresserait, et un peu plus dans ma branche que le service de glaces.. Enfin bref, the best is yet to come (je dis ça mais je tremble de peur rien qu'en pensant à tout ça, mais la flemme de gâcher le ton léger de mon article avec des pensées mélo-dramatiques. 


Ça faisait un moment que j'avais besoin de faire le point, pour mettre tout à plat et j'avoue que je suis plutôt satisfaite. Je me sens beaucoup mieux après avoir écrit cet article d'une traite, ça faisait des mois que les mots n'avaient pas coulés aussi rapidement et presque tout seuls sur mon clavier, je suis ravie. Sur ce, je vous embrasse bien fort, j'espère que tout va bien pour vous. N'hésitez pas à régir, rien ne me ferait plus plaisir, n'hésitez pas à me dire ce que vous pensez du nouveau design du blog, moi je suis trop contente, ça me donne envie de m'y réinvestir.

                See youuuu, 
Louisa 

Aucun commentaire