christmas in belgium part 1 : bredene, ostende, de haan

            Un des trucs dont je préfère parler ici ce sont les voyages, et encore plus les voyages que je fais. J’adore partager mes photos et vous emmener un peu avec moi pendant ces aventures à l’étranger. Pendant ces vacances nous avons décidé de partir quelques jours en Belgique. Près de la mer, mais pas non plus trop loin de Bruges et Gand, deux villes qu’on avait très envie de visiter. J’avais déjà été en Belgique, mais mon séjour avait été très succin et c’était composé juste d’une randonnée dans les Ardennes belges, je suis donc ravie d’avoir pu en découvrir un peu plus.  
5 jours en Belgique donc. Nous avons loué une maison sur Airbnb dans un petit village près d’Ostende, grande station balnéaire belge, Bredene. La maison était à 300 mètres de la plage. Nous avons fait de longues balades sur les dunes et profité de l’air marin. Nous avons donc aussi visité Ostende ainsi que les autres stations balnéaires de la côte belge : de Haan, Blankenberg ou encore la Panne. Aujourd’hui je voulais vous parler de ces petits villages et des balades sur la plage.

Bredene
Mini station balnéaire, très peu touristique en hiver. Le gros gros avantage c’était le calme et la proximité de la plage. Ça nous a permis de nous promener sur les dunes, de prendre l’air et de respirer un peu. Je décerne une mention honorable aux dunes qui sont vraiment très jolies. Mais bon je suis pas très objective, j’aime la mer, la plage et les dunes en toutes circonstances. alors forcément, des jolies dunes, la mer, et de longues balade, ce petit village allait remporter la partie.


Ostende
L’architecture d’Ostende même si elle n’est pas des plus belles et harmonieuse, rend très bien sur les photos et j’ai adoré photographier la ville. Comme toute station balnéaire qui se respecte, les nouveaux immeubles sont immenses et pas toujours très beaux, ça donne une ambiance toute particulière mais pas moins appréciable.

L’ambiance était à Noël et même le 25 tout le monde était de sortie dans les rues et buvait des verres de vin chaud sur le marché de Noël. C’était super surprenant parce qu’on ne s’attendait pas à voir autant de monde dehors un 25 décembre. Se balader le long de la plage, puis sillonner les petites rues animées et décorées de la ville était vraiment sympa. Ça change des Noël toujours pareils, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort de temps en temps.








De Haan
Encore une station balnéaire, vous l’aurez deviné. De Haan m’a beaucoup fait penser à Deauville, elle se compose de belles et grandes maisons, qui valent les yeux de la tête. Mais encore une fois, ce qui nous a le plus plu c’est faire une balade sur l’immense plage de la ville. Et mes photos l’illustrent bien : la plage, la plage, la plage et encore la plage.





Maintenant que je suis rentrée, il faut que je me replonge dans les révisions parce que mes partiels commencent dans moins d’une semaine et que j’ai encore une tonne de choses à faire et à réviser. Je vous retrouverai donc quand je serais débarrassée de mes examens, ou du moins quand j’en aurais moins, en milieu ou fin de semaine prochaine.
Je vous souhaite du courage si vous avez-vous aussi des partiels, examens, bac blanc etc. 
Plein de love.

Louisa   

les films cuculs à Noël

            Si il y a bien un truc que j'adore sur cette terre, ce sont les films, et plus particulièrement les films américains bien cuculs et bien nuls. Vous savez le type de film à l'eau de rose là, que la plupart des gens apprécient très peu. Bien entendu je sais apprécier les bons films aussi, mais quand j'ai besoin de me vider le cerveau, les films cuculs, il y a rien de mieux. En cette période de fêtes de fin d'année j'aime d'autant plus en regarder, puis j'aime aussi regarder des vieux téléfilms de Noël. Alors j'ai trouvé un combo parfait entre les deux : les films cuculs qui se passent à la période des fêtes. Et comme je me dis que je ne dois pas être la seule à aimer ça, je viens en partager quelques uns avec vous. 



L o v e  A c t u a l l y : C'est un de mes films préféré de la vie, et de cette catégorie surtout parce que j'aime plein d'autres films et je pense pas réellement en avoir un préféré. Si je me demande quoi regarder comme film con durant la période de Noël j'hésite jamais une seconde et je regarde Love Actually. J'aime les histoires qui se mêlent les unes aux autres, les personnages sont touchants et j'adore quasi tous les acteurs.
Bande annonce (cliquez)                                                             Mon avis :              
Résumé : L'amour est partout, imprévisible, inexplicable, insurmontable. Il frappe quand il veut et souvent, ça fait pas mal de dégâts. Pour le nouveau Premier Ministre britannique, il va prendre la jolie forme d'une jeune collaboratrice. Pour l'écrivain au cœur brisé parti se réfugier dans le sud de la France, il surgira d'un lac. Il s'éloigne de cette femme qui, installée dans une vie de couple ronronnante, suspecte soudain son mari de songer à une autre. Il se cache derrière les faux-semblants de ce meilleur ami qui aurait bien voulu être autre chose que le témoin du mariage de celle qu'il aime. Pour ce veuf et son beau-fils, pour cette jeune femme qui adore son collègue, l'amour est l'enjeu, le but, mais également la source d'innombrables complications. En cette veille de Noël à Londres, ces vies et ces amours vont se croiser, se frôler et se confronter..

T h e  H o l i d a y : J'ai regardé ce film hier soir et pour tout avouer, c'est lui qui m'a donné envie d'écrire cet article. Je suis amoureuse de Jude Law, premier point. Mais j'aime aussi beaucoup le "concept" du film. Il est joyeux, il y a de l'amour, de l'espoir, des fêtes de fin d'année, c'est tous les bons ingrédients pour un film cucul de Noël, vous l'aurez compris 
Bande annonce (cliquez)                                                             Mon avis : 
Résumé : Une Américaine (Amanda) et une Anglaise (Iris), toutes deux déçues des hommes, décident, sans se connaître, d'échanger leurs appartements. Iris, va débarquer dans une demeure de rêve tandis que la distinguée Amanda découvre une petite maison de campagne sans prétentions. Les deux femmes pensent passer de paisibles vacances loin de la gent masculine, mais c'était sans compter l'arrivée du frère d'Iris dans la vie d'Amanda, et la rencontre de Miles pour Iris.


L e  C o m e - B a c k : Ça fait un bout de temps que je n'ai pas vu ce film mais je crois me souvenir qu'il m'avait vraiment bien plu. Je me souviens plus trop non plus s'il se passe à la période de Noël (donc il y a de fortes chances pour qu'il n'entre pas totalement dans cette catégorie). Mais j'ai quand même un argument de taille : Hugh Grant qui fait partie d'un de mes acteurs favoris.
Bande annonce (cliquez)                                                             Mon avis :  
Résumé : Le chanteur pop Alex Fletcher a connu la gloire dans les années 80, avant d'en être réduit à hanter les podiums des parcs de loisirs, foires agricoles et autres temples de la chansonnette rétro. Ce talentueux musicien, que chacun croit fini, se voit cependant offrir un come-back de la dernière chance lorsque la jeune diva Cora Corman l'invite à écrire et enregistrer en duo avec elle une chanson de son prochain album. L'ennui est qu'Alex n'a rien composé depuis dix ans, qu'il n'a jamais été parolier... et qu'il doit livrer son chef-d'oeuvre dans la semaine ! C'est alors qu'entre en scène la fantasque et craquante Sophie Fisher, dont le verbe haut en couleur, aussi inventif qu'imagé, ravit notre artiste. Celle-ci hésite à collaborer avec un personnage aussi léger qu'Alex, mais la musique, qui sait si bien adoucir les mœurs, a aussi le don d'enflammer les cœurs.


N e w   Y e a r ' s   E v e (Happy New Year)  : Celui là il se passe pas pendant Noël, mais pendant le nouvel-an. Bref, on retrouve bien l'esprit fêtes de fin d'année. Le film est très semblable à Love Actually ou encore Valentine's Day, pour les connaisseurs. C'est un mélange de plusieurs histoires croisées mais qui sont toutes plus ou moins collées les unes aux autres. Encore une fois : amour, amitié, trahison, etc, tous les ingrédients sont là. Petit plus du film : il se passe à New York et vous savez peut-être qu'il y a de jolies célébrations pour le nouvel-an sur Times Square, c'est très sympa à voir (même en film)
Bande annonce (cliquez)                                                             Mon avis :  
Résumé : "Happy New Year" célèbre l’amour, l’espoir, le pardon, les secondes chances et les nouveaux départs, à travers les histoires entremêlées de couples et de célibataires, racontées au milieu du rythme effréné et des promesses de la ville de New York pendant la nuit la plus éclatante de l’année.



L e  j o u r n a l  d e  B r i d g e t  J o n e s (1 et 2) : Les films qu'on ne peut pas oublier de mentionner dans un article comme celui-ci. Alors oui on les as tous déjà vu au moins 3 fois, oui ils sont pire que cuculs, pire que nazes et sans grand intérêt mais on va quand même les regarder (comme tous les ans non ?) et on va quand même apprécier, parce que parfois c'est cool de regarder des vrais navets.  
Bande annonce 1 2  (cliquez)                                                             Mon avis :  
Résumé (1) : A l'aube de sa trente-deuxième année, Bridget Jones, employée dans une agence publicitaire à Londres, décide de reprendre sa vie en main. Pour ce faire, elle dresse une liste de bonnes résolutions : La première : tenir un journal intime. La deuxième : trouver un petit ami, voire même l'homme idéal. Pourquoi ne pas s'habiller sexy pour se faire remarquer par Daniel Cleaver, son patron ? Et pas question de sortir avec l'insupportable Mark Darcy, un ami d'enfance ! Celui-ci est l'incarnation de tout ce que Bridget déteste chez un homme. En plus, il fréquente une peste mondaine répondant au doux nom de Natasha. La troisième : perdre du poids. Et la quatrième : arrêter de fumer.
(2) : Bridget Jones a enfin trouvé l'amour. Elle vit une passion idéale avec le séduisant Mark Darcy. Pourtant, l'apparente dévotion de celui-ci ne suffit pas à calmer les angoisses chroniques de la jeune femme. D'abord, il y a Rebecca, cette bombe abominablement jeune et horriblement séduisante, qui rôde. Et puis, il y a également l'ancien patron de Bridget, Daniel, toujours aussi honteusement irrésistible. Ajoutez à cela sa carrière de journaliste à mener aux quatre coins du globe sans oublier les conseils douteux de ses proches et vous avez une idée de l'ampleur de la catastrophe qui s'annonce. Pour sauver le bonheur qu'elle n'a même pas encore réussi à se construire, Bridget va devoir affronter le monde entier... en commençant par elle-même 

Louisa 

7 points positifs à une rupture

            J'ai toujours dit que je voulais pouvoir aborder n'importe quel sujet sur ce blog, et je le fais de plus en plus. C'est pour ça qu'aujourd'hui je me lance dans cet article qui me tient particulièrement à cœur et qui me touche actuellement, même si il y a plus drôle. Comme vous le savez peut-être si vous me suivez sur Twitter, je me suis très récemment séparée de mon copain après 11 mois de relation. Au début j'ai un peu hésité à en parler, mais bon j'en avais parlé quand on s'était mis ensemble, je parlais souvent de lui, alors à quoi bon cacher la rupture ? 

Donc si je suis là c'est que je vais plutôt bien, j'ai beaucoup relativisé et j'ai réussi à trouver des points positifs à cette séparation même si c'est pas toujours évident. Puis je me suis dit que (comme toujours) j'aurais bien envie d'écrire un peu à propos de ça et pourquoi essayer d'aider des gens qui ont du mal à se relever d'une rupture. 

#1  V I V R E  S A  V I E T R A N Q U I L L E : Personnellement le meilleur point positif que j'ai trouvé, c'est que j'allais pouvoir partir faire mon Erasmus sans me préoccuper de ce que laissais derrière, sans avoir peur que ma relation s'essouffle à distance, sans avoir à me m'occuper de recoller les morceaux en étant à 2000 kilomètres de chez moi. Mais ça c'est pas le cas pour tout le monde, parce que tout le monde n'est pas dans cette situation et c'est forcément plus dur de relativiser.

#2  P R O F I T E R : Le second point, qui rejoint un peu le premier, c'est que je me suis dit que j'allais plus avoir besoin de faire ma vie par rapport à quelqu'un. J'explique : pendant mon Erasmus je comptais rentrer en France pour voir mon (copain/ex ??) et puis bah finalement je n’aurai pas besoin de le faire, je vais en profiter pour voyager, pour profiter de mon expérience en immersion sans rentrer en France de mon séjour. Aussi, après mon Erasmus je dois faire un stage d'au moins 4 mois et demi, là encore je devais repasser en France, mais finalement je vais faire un stage plus long, avoir plus d'expérience, profiter plus. Je vais vivre ma vie pour moi, même si jamais je n'aurais sacrifié quoi que ce soit pour un mec. 

#3  E N C O R E  D E S  T R U C S  A  V I V R E : C'est peut-être un peu con à dire, mais une des première choses que je me suis dit c'était "de toutes façons te met pas dans tous tes états, tu as 19 ans, c'était ta première relation longue, donc oui c'est triste, mais tu auras d'autres relations, d'autres peines de cœur, ça sert à rien de perdre foi en tout alors que t'as encore un milliard de trucs à vivre".  

#4  T R A V A I L L E R  P L U S : En cette fin d'année mon stress augmente, toute mon année universitaire repose sur mon premier semestre, j'ai énormément de boulot et plein de trucs à faire, mes partiels et je me dis que maintenant je n'ai plus que ça en ligne de mire, je peux ne penser plus qu'à ça, je peux passer mes week-ends à bosser sans avoir à sortir. Juste bosser pour moi et avoir des notes badass pour réussir ma vie. (oui encore une fois c'est débile, mais on se raccroche à ce qu'on peut et c'est ce que j'essaie de vous expliquer)

#5  P O U V O I R  S E  P L A I N D R E : Moi qui adore me plaindre, j'ai été servie j'ai eu toutes mes copines prêtes à m'écouter chouiner quand j'avais même pas grand-chose à dire, et elles m'ont donné plein d'amour et ça ça fait quand même du bien. 

#6  Y  A  P I R E : Il y a plus grave dans la vie, c'est bateau oui, mais c'en est pas moins vrai. Alors ça va être dur au début, puis petit à petit ça va aller mieux et arrivera un moment où tu te dira même « wah j’ai été con d’en faire toute une montagne alors que c’était pas si grave que ça.

#7  E T  P U I S  B O N : ... 1 de perdu, 10 de retrouvés (wink wink wink) 

30 faits sur moi

            J'ai vu cet article sur plein de blogs et notamment sur celui de Carnet Prune. J'avais bien envie de le faire depuis un petit moment, et puis c'est un sujet assez facile à aborder, facile à rédiger et c'est ce qu'il me fallait. Sans plus tarder, vous allez en découvrir un peu plus sur moi et sur ma face cachée !

                                                            30 faits sur moi (oui vraiment)
            #1 Je suis de nature dépensière mais depuis que j'ai gagné mon propre argent en travaillant, je ne dépense presque plus rien. Et tout ce que j'ai je le garde pour financer, mes stages, mes voyages, mon Erasmus #2 Je déteste les tomates #3 J'ai un frère de 17 ans et une sœur de 14. Donc je suis l'aînée #4 Mes parents nous ont acheté un chien quand j'avais 10 ans parce que mon frère en voulait absolument un, alors que j'en avais une peur bleue #5 Ma plus grande "passion" dans la vie c'est d'apprendre les langues vivantes (d'où mes études) #6 Du coup : je fais de études de traduction et d'interprétariat # 7 Mon projet secret pas du tout secret, c'est de prendre une année off après mes études et partir faire le tour du monde #8 J'adore critiquer les youtubeuses sur twitter (sorry not sorry) #9 J'éternue toujours deux fois de suite, parfois même trois fois #10 Je déteste le ski alors que mes parents nous y emmènent tous les ans depuis mes 6 ans, et que je suis loin d'être mauvaise 

            #11 Mes goûts musicaux sont très diversifiés, je peux écouter presque n'importe quel style de musique et l'apprécier (sauf la techno, faut pas déconner non plus) #12 Je suis accro au chocolat, je peux pas passer une journée sans en manger #13 J'ai une dent qui a poussée à l'envers, le devant est derrière et le derrière est devant #14 Je suis ultra stressée et anxieuse, mais aussi hypocondriaque, oui mais vie est très cool #15 J'adore prendre le métro #16 Une fois j'ai fait Noël sous la neige, c'était à Budapest et c'était cool. Mais j'ai toujours eu envie de passer Noël sous les tropiques #17 Quand je vois une matière qui à l'air douce, je ne peux pas m'empêcher de toucher, même si c'est la fourrure sur le manteau d'une inconnue dans le métro #18 J'utilise bien trop souvent le mot "putain" #19 J'ai toujours un billet d'un dollar sur moi pour me porter bonheur #20 Telle une grand-mère je bois de la tisane tous les soirs avant de dormir 

            #21 J'ai regardé ou je regarde 41 séries différentes #22 J'ai eu deux jobs étudiant, et dans les deux je bossais dans un supermarché. La première fois je faisais de la mise en rayon le samedi matin de 5h à 10h et la deuxième j'étais caissière. Je suis donc une pro du supermarché #23 Je ne supporte pas les gens qui hurlent au téléphone dans les transports en commun #24 Je déteste le vélo, moins j'en fais, mieux je me porte #25 J'ai eu un poisson quand j'étais en première et je l'avais appelé "chat", selon moi ça "brisait le conformisme" ... oui rien que ça #26 Quand j'étais petite j'ai toujours voulu avoir des béquilles (??) mais j'en ai jamais eu #27 Par contre je me suis cassé deux fois le poignet droit. Une fois en apprenant à faire du vélo (comme quoi) et une autre fois en apprenant à faire du snowboard #28 Mon métier "ultimate goal" c'est d'être traductrice pour l'ONU #29 J'ai visité 13 pays dans le monde, dont certains plusieurs fois à différents endroits #30 J’ai 19 mais ça ne m’empêche pas de dormir avec un doudou, le doudou que j’ai depuis ma naissance d’ailleurs



Si j'ai bien une chose à dire, c'est que c'était pas évident de trouver tout ça ! 
See you, 
Louisa