7 points positifs à une rupture

            J'ai toujours dit que je voulais pouvoir aborder n'importe quel sujet sur ce blog, et je le fais de plus en plus. C'est pour ça qu'aujourd'hui je me lance dans cet article qui me tient particulièrement à cœur et qui me touche actuellement, même si il y a plus drôle. Comme vous le savez peut-être si vous me suivez sur Twitter, je me suis très récemment séparée de mon copain après 11 mois de relation. Au début j'ai un peu hésité à en parler, mais bon j'en avais parlé quand on s'était mis ensemble, je parlais souvent de lui, alors à quoi bon cacher la rupture ? 

Donc si je suis là c'est que je vais plutôt bien, j'ai beaucoup relativisé et j'ai réussi à trouver des points positifs à cette séparation même si c'est pas toujours évident. Puis je me suis dit que (comme toujours) j'aurais bien envie d'écrire un peu à propos de ça et pourquoi essayer d'aider des gens qui ont du mal à se relever d'une rupture. 

#1  V I V R E  S A  V I E T R A N Q U I L L E : Personnellement le meilleur point positif que j'ai trouvé, c'est que j'allais pouvoir partir faire mon Erasmus sans me préoccuper de ce que laissais derrière, sans avoir peur que ma relation s'essouffle à distance, sans avoir à me m'occuper de recoller les morceaux en étant à 2000 kilomètres de chez moi. Mais ça c'est pas le cas pour tout le monde, parce que tout le monde n'est pas dans cette situation et c'est forcément plus dur de relativiser.

#2  P R O F I T E R : Le second point, qui rejoint un peu le premier, c'est que je me suis dit que j'allais plus avoir besoin de faire ma vie par rapport à quelqu'un. J'explique : pendant mon Erasmus je comptais rentrer en France pour voir mon (copain/ex ??) et puis bah finalement je n’aurai pas besoin de le faire, je vais en profiter pour voyager, pour profiter de mon expérience en immersion sans rentrer en France de mon séjour. Aussi, après mon Erasmus je dois faire un stage d'au moins 4 mois et demi, là encore je devais repasser en France, mais finalement je vais faire un stage plus long, avoir plus d'expérience, profiter plus. Je vais vivre ma vie pour moi, même si jamais je n'aurais sacrifié quoi que ce soit pour un mec. 

#3  E N C O R E  D E S  T R U C S  A  V I V R E : C'est peut-être un peu con à dire, mais une des première choses que je me suis dit c'était "de toutes façons te met pas dans tous tes états, tu as 19 ans, c'était ta première relation longue, donc oui c'est triste, mais tu auras d'autres relations, d'autres peines de cœur, ça sert à rien de perdre foi en tout alors que t'as encore un milliard de trucs à vivre".  

#4  T R A V A I L L E R  P L U S : En cette fin d'année mon stress augmente, toute mon année universitaire repose sur mon premier semestre, j'ai énormément de boulot et plein de trucs à faire, mes partiels et je me dis que maintenant je n'ai plus que ça en ligne de mire, je peux ne penser plus qu'à ça, je peux passer mes week-ends à bosser sans avoir à sortir. Juste bosser pour moi et avoir des notes badass pour réussir ma vie. (oui encore une fois c'est débile, mais on se raccroche à ce qu'on peut et c'est ce que j'essaie de vous expliquer)

#5  P O U V O I R  S E  P L A I N D R E : Moi qui adore me plaindre, j'ai été servie j'ai eu toutes mes copines prêtes à m'écouter chouiner quand j'avais même pas grand-chose à dire, et elles m'ont donné plein d'amour et ça ça fait quand même du bien. 

#6  Y  A  P I R E : Il y a plus grave dans la vie, c'est bateau oui, mais c'en est pas moins vrai. Alors ça va être dur au début, puis petit à petit ça va aller mieux et arrivera un moment où tu te dira même « wah j’ai été con d’en faire toute une montagne alors que c’était pas si grave que ça.

#7  E T  P U I S  B O N : ... 1 de perdu, 10 de retrouvés (wink wink wink) 

Aucun commentaire