focus série #3 : SUPERGIRL

           La dernière série que j’ai binge watché du début à la fin c’est Supergirl. Et qui dit série binge watchée dit forcément article à son sujet puisqu’elle m’a beaucoup plu. Ce n’est absolument pas le genre de série que je regarde habituellement mais alors là j’ai eu un gros coup de cœur. Malheureusement la série ne compte pour l’instant qu’une saison de 20 épisodes, et je ne sais pas si une saison deux est prévue (mais je serais étonnées qu’il n’y en ai pas).

Supergirl, qu’est-ce que c’est ?

C’est l’histoire de Kara Zor-El, la cousine de superman, au contraire de son cousin, elle vit une vie rangée. Mais comme lui, elle vient de Krypton, ce qui lui donne des pouvoirs spéciaux quand elle est sur terre. Elle a appris à se fondre dans la masse et à être quelqu’un de normal. Quand un jour, un évènement inattendu va la pousser à utiliser ses pouvoirs et à se révéler au monde. De là bien entendu, arrivent les aventures, les méchants à combattre, les aliens à poursuivre et tout ce que cela implique. Mais elle doit aussi faire attention à garder son activité et son identité secrète.. et ça s’avère ne pas toujours être facile.


Les points positifs :

Le gros point positif de cette série, c’est encore une fois le girlpower. Et oui toutes les séries que je vous présente ici ont en commun ce point positif et ce n’est pas un hasard. Encore une fois, c’est agréable de voir une femme avoir le rôle principal (et par là j’entends bien entendu un rôle qui sort un peu des sentiers battus – et non qui laisse les femmes dans des rôles comme : serveuse, mère au foyer, assistante etc), dans un rôle où elle s’épanouie et où elle peut montrer l’étendue de ses capacités on va dire. J’aime aussi le fait que l’on retrouve cette idée de femme puissante et indépendante dans d’autres rôles secondaires de la série. Bien sûr, il y a aussi des rôles masculins, mais à aucun moment ils ne prennent le dessus sur le girl power ambiant et ça j’adore.

Sinon, la série est très bien  réalisée, il y a du suspense, on s’attache aux personnages. Tout est fait pour que le téléspectateur rester intéressés. Ce que j’apprécie aussi particulièrement c’est que la série même si elle se veut un peu « surnaturelle » se base sur une réalité concrète et il y a une vraie histoire en dehors des combats contre les aliens et contre les vilains. Les messages qui passent à travers cette série sont très importants et souvent très positifs donc ça fait toujours du bien à voir et à entendre. 


Les points négatifs :

Le seul point plus ou moins négatif auquel je pense c’est peut-être les effets spéciaux qui ne sont pas les mieux que j’ai vus mais bon après tout, ce n’est pas très grave. Pour le reste, je suis plutôt très satisfaite de cette série. Certains acteurs sont moins bons que d’autres mais en règle générale, le jeu d’acteur est quand même passable. Petit point qui m’a dérangée personnellement était de retrouver des acteurs que je connaissais déjà dans d’autres séries. Par exemple une des actrices jouait dans Grey’s Anatomy mais est morte dans la série, c’était compliqué de m’y faire au début.

Bon visionnage si vous vous y mettez,
Louisa 

5 jours à PRAGUE / mini roadtrip part 1

        Plus de deux semaines après mon voyage à Prague, j'ai enfin pris le temps de trier mes photos et me poser pour écrire cet article. Comme vous l'aurez sûrement compris, j'ai passé 5 jours à Prague pendant mes vacances fin mars. Et comme à Cracovie l'année dernière, je suis tombée amoureuse de la ville. Même si elle est très très touristique Prague est une ville magnifique qui se laisse apprécier. Et je suis ravie car j'ai pu voir tout ce que je voulais voir et explorer le moindre recoin de la ville durant ces 5 jours. Vous imaginez bien que j'ai pris une grande quantité de photos, qu'il a été dur de choisir lesquelles vous montrer ici, et même si j'ai réduit au minimum les photos de l'article, il va quand même être long et fourni !

Jour 1 : 
Le premier jour je suis arrivée en train depuis Munich à 14h45, le trajet dure environ 5 heures, donc mon excitation avait eu le temps de monter et mon envie de me dégourdir les jambes en découvrant la ville aussi. Après après un rapide saut à l'auberge de jeunesse pour déposer ma valise, je suis partie à l'aventure. Direction la vieille ville, l'ascension de la tour de l'hôtel de ville pour une superbe vue sur la place principale. Puis traversée du Pont Charles (passage obligé), et une fois de l'autre côté de la Vltava j'ai pu marcher un peu jusqu'au mur John Lennon et profiter pour flâner dans les jolies rues. 










Jour 2 :
Ma deuxième journée à commencée par du sport : monter la Colline de Petrin à pied .... du sport je vous dit. Le but étant de trouver en haut une belle vue sur la ville, à l’œil nu c'était superbe, malheureusement les photos ne rendent pas bien parce que la matinée était plutôt très nuageuse. Bien entendu, je suis redescendue à pieds aussi, et je me suis baladée dans les petites rues Praguoises, je suis entrée dans la magnifique église St Nicolas, et je me suis promenée le long du fleuve et sur les petits ponts de la ville, pour finir devant les très célèbres maisons qui dansent.









Jour 3 : 
Mon troisième jour a commencé par un petit déjeuner dans une pâtisserie très très bonne du quartier juif, bakeshop, pour me donner des forces pour la longue journée à venir. J'avais choisi de visiter le quartier juif, riche en histoire, qui comprend le musée juif et ses 6 sites, synagogue et ancien cimetière juif compris. J'ai adoré visiter tout ça et même si la visite m'a coûté un peu cher, ce n'est vraiment pas un regret, ça valait le coup ! Les synagogues sont très belles (gros coup de cœur pour la synagogue espagnole) et l’ancien cimetière juif est très très impressionnant. En fin de journée je me suis encore baladée dans la ville et je suis montée en haut de la tour poudrière, pour avoir encore une vue de haut sur la ville. 











 Jour 4 : 
Le dernier lieu hautement touristique que je n'avais pas encore fait c'était le château de Prague, dit incontournable, mais loin d'être ce que j'ai préféré dans mon séjour. Le lieu croule sous les touristes, ça en devient vraiment désagréable, la visite coûte cher et même si c'est certes intéressant, je me suis sentie un peu lésée. Quelques trucs restent impressionnants et magnifiques (mais pouce rouge pour les touristes qui gâchent tout) : les vitraux de la cathédrale Saint Guy, l'extérieur de l'ancien palais Royal, la ruelle d'or et ses petites maisons colorées. 








Jour 5 :
Après les 4 premiers jours, j'ai eu la sensation d'avoir fait le tour de ce que je voulais voir à Prague, c'est sûr qu'en parcourant la ville 6 heures par jours, c'est normal d'avoir l'impression d'en avoir vu pas mal. J'ai donc décidé pour la dernière journée d'aller dans un parc au bout de la ville que j'avais vraiment envie de voir, j'avais vu quelques photos sur internet et j'avais trop envie de le voir en vrai puisque ça avait l'air trop beau et je dois dire que je n'ai pas été déçue. Après ça j'ai tout simplement eu envie de retourner voir les endroits que j'avais préféré et de me balader tranquillement. 







Après ce plutôt très long article je vais éviter de vous écrire encore un pavé, je vous redirige juste vers la vidéo que j'ai filmé durant ce séjour, si jamais vous ne l'avez pas encore vue et je suis retrouve très très vite pour un article sur Vienne !

Louisa

voyager seul.e : pourquoi et comment

        Fraîchement revenue de mon petit voyage solo pendant mes vacances, j'ai eu envie de vous expliquer pourquoi j'ai voyagé seule et pourquoi voyager seul.e ça peut être très sympathique pour certains. Ce voyage entre Munich, Prague et Vienne (dont vous verrez les articles très bientôt) était mon vrai premier voyage seule, financé et organisé par moi-même de A à Z comme une grande. Bon j'avoue, j'avais déjà passé deux mois seule à Berlin et j'avais participé à la fois à l'organisation et au financement, mais c'était pour mon stage donc pas exactement pareil que pour un voyage de vacances comme celui là. 

Pourquoi voyager seul.e ?

Ce que j’aime dans le fait de voyager seule c’est que je peux faire ce que je veux, comme je veux, quand je veux et ça c’est le point positif du truc. Même si j’ai toujours mon mot à dire quand je voyage avec mes parents ou des amis, être seule ça me permet quand même de faire mon propre itinéraire, d’aller à mon rythme (oui parce que moi je prends toujours 10 ans quand je veux prendre une photo et une vidéo et bien souvent je dois courir après la personne qui m’accompagne car elle ne daigne pas m’attendre)

Ce qui est bien aussi, c’est que le fait de partir en voyage si je suis seule ne dépend que de moi, je n’ai pas besoin d’attendre que la personne avec qui je veux partir ai pris ses billets de train ou qu’elle me dise à la dernière minute que finalement elle n’a pas d’argent pour voyager. Moi quand je suis lancée dans le truc on peut plus m’arrêter et il faut que je parte. Donc quand j’ai mes sous, j’achète mes billets de bus, de train, d’avion qu’importe, je réserve une auberge et je suis partie, je ne compte que sur moi-même.

Comment voyager seule ?

Le comment, c’est aussi une question importante, parce qu’effectivement quand on est une fille qui voyage seule, selon la destination ce n’est pas forcément évident. Moi il faut savoir que je préfère opter pour la solution qui me fera économiser de l’argent, ou du moins qui m’en fera dépenser le moins possible on va dire, mais qui m’apportera un minimum de confort et de sécurité. C’est pourquoi pour le voyage je préfère opter pour le train (je déteste le bus même si c’est souvent plus court et moins cher), là pour aller à Prague et à Vienne j’avais réservé en avance et j’ai eu de bons prix pour mes billets de train. Je ne voulais pas forcément faire les deux villes dans la foulée mais je me suis dit que faire Munich-Prague-Vienne-Munich me ferait acheter que trois billets de train au lieu de quatre, si j’avais séparé les voyages. Donc je vois une sorte d’économie, c’est le principal.

Pour ce qui est du logement je réserve toujours une auberge de jeunesse, car quand on n’est pas millionnaire, c’est encore le mieux je trouve (surtout pour le temps passé dedans au final). Puis quand on voyage seul.e ça permet aussi de rencontrer des gens, qui viennent d’un peu partout, et en Europe notamment on rencontre beaucoup d’étrangers qui font un mini tour de l’Europe et ça c’est trop cool. Après personnellement, en auberge de jeunesse, je me prends toujours un lit dans un dortoir de femmes, parce que je m’y sens plus en sécurité, c’est con mais bon ?

Une fois sur place, niveau nourriture, j’essaie toujours d’aller au moins cher aussi. C’est-à-dire que je ne vais pas manger dans des grands restaurants et que j’essaie au maximum de manger local parce que c’est toujours ce qui coûte le moins cher et que c’est aussi ça voyager ! Pour les visites j’essaie de ne pas me mettre de limite financière, j’adore visiter des choses alors les petites économies que j’ai faites sur les trucs d’avant, je les remets dans la visite de monuments ou de musées. Mais j’avoue que certaines fois (comme à Vienne) les visites coûtent vraiment cher et il faut faire des choix.




Voilà, il me semble que j’ai fait le tour du sujet selon mon point de vue. Bien entendu certaines personnes ne pourraient absolument pas voyager seules, mais moi j’aime beaucoup et ça me dérange pas du tout. Ca dépend de plein de trucs aussi : par exemple quand on n’a pas un bon sens de l’orientation c’est moins facile de voyager seul.e. Mais c’est quand même une expérience que je conseille à tout le monde !

A très vite pour un article sur Prague,
Louisa