carte postale #6 : PARIS / TROCADERO

           J'écris ce mini article pour "clôturer" la fin de mon séjour en Allemagne, qui s'est terminé sur les chapeaux de roue, dans la panique la plus totale et dans un stress intense. Mais me voilà rentrée en France pour une dizaine de jours et je compte bien en profiter un peu avant de commencer une nouvelle aventure et de repartir à l'étranger pour poursuivre cette année loin de chez moi. Me revoilà donc de retour à Paris, j'avais presque oublié à quel point j'aime cette ville et à quel point elle est belle. J'ai eu plaisir à la regarder à travers les vitres de la voiture pendant mon trajet entre la gare de l'Est et chez moi samedi. Et je suis venue y refaire un petit tour dimanche en fin d'après midi. Je vous laisse donc cette petite photo de notre dame de fer nationale.



des bisous parisiens,
Louisa

Le métro à Moscou

Il y a maintenant près de deux mois, je me suis envolée pour Moscou. J’avais prévu ce voyage depuis décembre et j’étais surexcitée et un peu apeurée à l’idée de fouler le sol Russe. Après moultes démarches administratives pour le visa, puis l’organisation du voyage en lui-même et un très très long périple de Munich à Moscou j’étais ravie d’arriver je dois le dire. Il m’est arrivé des choses un peu saugrenues et j’ai découvert plein de trucs inattendus mais je préfère vous détailler ça dans un autre article. Aujourd’hui j’ai envie de faire un petit article d’introduction et de me focaliser sur un sujet : le métro de Moscou.

J’avais été prévenue, les moscovites ne rigolent pas avec le métro, ils ne font pas les choses à moitié. Rien à voir avec les métros que j’avais expérimentés jusque-là dans des villes et des pays différents. Le métro russe est grand, et décoré comme pas possible, avec des dorures, des mosaïques, des vitraux parfois, des peintures, des moulures, ou encore des sculptures. J’ai passé une demi-journée dans le métro en suivant un itinéraire afin de découvrir les plus belles stations, et j’avais très envie de partager ça avec vous. 

 





Pour l’itinéraire j’ai suivi celui donné dans mon guide, et il m’a semblé plutôt complet. Bien entendu je n’ai pas vu toutes les stations puisqu’il y en quand même beaucoup. Le truc cool c’est que la visite du métro est assez économique puisque le carte de métro coûte 50 roubles (environ 60 centimes si mes souvenirs sont bons) et tant que l’on ne sort pas, elle est toujours valable.

Les stations que j’ai vues sont les suivantes : Komsomolskaya, Prospekt Mira, Novolobdskaya, Belorousskaya, Mayakovskaya, Teatralnaya, Ploshtchad Revolyoutsii, Arbatskaya, Kievskaya et Park Pobedy. Le circuit complet fait 18 km et s’effectue en 1h voire une 1h30 car le métro à Moscou est toujours bondé (oui, pire qu’à Paris) et il faut parfois laisser passer un métro pour pouvoir entrer dans la rame, sans compter le temps qu’il faut pour déchiffrer le nom des stations et trouver la direction dans laquelle on veut aller.

Toutes les stations ne sont pas en photo dans cet article pour la simple et bonne raison que certaines m’ont moins plu que d’autres et je ne les ai pas prises en photo, probablement car elles rendaient moins bien. Mes stations favorites étaient Mayakovskaya (première photo) et Komsomolskaya (la station jaune). J’ai aussi beaucoup aimé les stations blanches (que je confonds toutes). 









J’espère que ce petit article « intro » vous aura plu, j’arrive bientôt avec la suite mais je dois avouer que j’ai fait tellement de photos que l’idée de me mettre au tri et à la retouche m’enchante moyennement.

A très vite,