Culture féministe : les Suffragettes

Cette année j’ai envie de m‘intéresser de plus près à des œuvres à caractère féministe, des livres, des films, des essais, peu importe, je veux juste avoir des points de vue différents, apprendre des choses et évoluer un peu dans mon combat féministe. Comme c’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur, j’ai envie de le partager avec vous à travers quelques articles parlant d’une découverte en matière de culture féministe. Aujourd’hui j’ai envie de parler du film Les Suffragettes. J’avais envie de le voir depuis un bout de temps, et je n’ai pas été déçue.  Je trouve que c’est pertinent de vous en parler dans un article, puisque le film se base sur un mouvement féministe qui s’est déroulé en Angleterre en 1912.


Le film

Le film en lui-même retranscrit l’histoire de Maud, une jeune anglaise de 24 ans, qui travaille dans une blanchisserie. A travers l’histoire de son personnage on va découvrir l’histoire de l’acquisition du droit de vote des femmes en Angleterre et comment cela s’est déroulé. On en apprend plus sur un mouvement féministe très important et qui a abouti sur l’acquisition d’un droit fondamental pour les femmes. On suit le combat de femmes qui sont prêtes à tout pour faire valoir leur droit, qui risquent leur vie, leur travail, leur famille, leur réputation et font preuve d’un courage sans faille face à un gouvernement patriarcal qui refuse de les entendre.  

Le film est vraiment bien réalisé, en suivant Maud on suit aussi les autres Suffragettes et la « chef » des opérations. On voit l’histoire se dérouler sous nos yeux, et c’est une façon un peu « sympa » d’appréhender un sujet comme celui-là. Ça a été un combat très dur pour les femmes à cette époque et je pense que certains ont encore un peu du mal à en comprendre les tenants et aboutissants, c’est bien ça remet les points sur les i.

Le mouvement

Comme je le disais donc, les Suffragettes c’est avant tout un mouvement existé. Il a pris place au début du 20e siècle, entre les années 1903 et 1918. Il commence avec la création de la Women’s Social and Political Union, qui regroupait des militantes revendiquant le droit de vote pour les femmes au Royaume-Uni. Pour les militantes c’est 15 ans de lutte acharnée qui débute en 1903, d’abord avec des marches et des actions pacifiques qui ne mènent à rien, à peine relayées par les journaux puisque le gouvernement censure la presse. Puis avec 1910 et le décès de deux suffragettes dans une manifestation devant le parlement, la lutte violente commence. Elle se terminera bien plus tard, après des actions violentes visant à couper les lignes de communication, la destruction de la maison d’un parlementaire, l’arrestation et l’emprisonnement de centaines de femmes, puis finalement la mort tragique de l’une d’elles, que la presse s’intéressera au mouvement. Elles recevront des soutiens de toute l’Europe. Et même si la guerre recule un peu l’acquisition du droit de vote, elles finiront par l’obtenir en 1918 (soit 26 ans avant les françaises). Mais sous quelques conditions : seules les femmes de plus de 30 ans auront le droit de voter. La loi évolue encore en 1928 donnant aux femmes un statut d’électrice semblable à celui des hommes. A cette période, les femmes acquièrent aussi des droits sur leurs enfants, ainsi que le droit de divorcer.

Le Royaume-Uni reste assez précurseur, puisqu’il est seulement le 8e à accorder le droit de vote aux femmes. Rappelons que les françaises l’ont acquis en 1944, les italiennes et espagnoles en 1945 et 1946. Aux Etats-Unis les femmes ont pu voter à partir de 1965, soit 72 ans après les femmes Néo-zélandaises qui ont eu le droit de voter en 1893 faisant d’elles les premières femmes au monde à voter. N’oublions pas que certaines femmes possèdent le droit de voter depuis seulement quelques années, comme en Afrique du Sud, au Qatar, au Koweït ou en Arabie Saoudite.

Cela permet de se rendre compte comme les droits des femmes ont été durs et longs à acquérir. Il ne faut pas oublier que la lutte pour nos droits reste un combat quotidien bien souvent sous-estimé, et que les femmes devront continuer à se battre pour leurs droits qui ne sont jamais complètement acquis (et ça beaucoup de choses nous le prouvent bien aujourd’hui).


Quelques citations très justes

“We break windows, we burn things. Cause war's the only language men listen to! Cause you've beaten us and betrayed us and there's nothing else left!”

“Never underestimate the power we women have to define our own destinies. We do not want to be law breakers. We want to be law makers”

“We are fighting for a time in which every little girl born into the world will have an equal chance with her brothers”

"If it's right for men to fight for their freedom, then it's right for women to fight for theirs"

“You want me to respect the law? Then make the law respectable”

“I would rather be a rebel than a slave”


Un peu plus de lecture sur le sujet ? Ici, ici et  !    

Aucun commentaire