J'ai testé (et adopté) le bullet journal

Un mois et demi que je n’avais pas posé les doigts sur mon clavier pour écrire un article. J’ai été submergée par le travail et d’autres petits obstacles se sont posé sur le chemin de la blogosphère. Mais je suis là et prête à parler d’une de mes découvertes fabuleuses de début 2017, quelque chose qui aide d’ailleurs à s’organiser et à optimiser son temps : le Bullet journal.

J’entends ce nom mystérieux depuis un an et demi, deux ans sans même me poser la question de si j’avais envie de me lancer ou pas là-dedans. Puis fin 2016 sur twitter j’en ai entendu parler encore plus, j’avais le sentiment que tout le monde s’y mettait, mais moi je ne voulais pas m’y mettre parce que : j’avais peur de perdre du temps, de faire un truc moche et de jamais être satisfaite. Et puis finalement je me suis lancée en gardant en tête que je pouvais faire un truc simple et pas forcément ultra artistique comme on voit sur Pinterest. Aujourd’hui ça fait trois mois et j’ai adopté le Bullet journal.


Le Bullet journal c’est quoi ?
Le Bullet journal, comme son nom l’indique est un journal et un système d’organisation et de gestion de tâche très simple et 100% personnalisable. Le principe est assez simple, il suffit de se procurer un carnet que l’on va transformer en agenda amélioré. Il est extrêmement pratique pour les personnes stressées, qui ont besoin de s’organiser, pour celles qui font des listes sur des feuilles volantes et qui en ont marre de les perdre. En gros le Bullet journal permet de regrouper toutes vos infos importantes dans un même endroit. La prise en main est ultra simple et ça change un peu la vie.


Sur le guide du Bujo on explique souvent le système de clés, de bullets et autres indicateurs que chacun personnalise et s’approprie pour maîtriser son journal. C’est très simple, il suffit de trouver des codes pour représenter les rendez-vous, les urgences, les chose à faire, la progression, enfin tout ce que l’on veut noter.


L’organisation de mon Bullet journal :
Comme je le disais un peu plus haut, j’ai décidé de faire très simple pour mon Bullet journal. J’ai donc une page annuelle avec un calendrier, et mes buts de l’année. Rien de bien compliqué, sans couleurs, sans fioritures, je vais droit au but.

Chaque mois je crée une page mensuelle, avec d’un côté mes buts du mois, les choses vraiment importantes que je veux avoir accomplis à la fin de mois, puis quelques images. Et de l’autre côté c’est un peu une « overview » de mon mois (vous le voyez sur les photos) – une page pour écrire et voir sommairement ce qui va se passer dans mon mois.

Et enfin j’ai des pages hebdomadaires, une double page pour chaque semaine, que je divise en 7 afin d’avoir un espace pour chacun jour de la semaine dans lequel j’écris ce que j’ai à faire, mes rendez-vous, mes penses bêtes etc.

Mes indicateurs sont très simples, en gros je fais un carré pour chaque tâche, rendez-vous, chose à faire, pense bête, que je colorie quand j’ai fini. Si j’annule la tâche je fais une croix dans la case et si je l’annule pour la repousser je fais une espèce de flèche, vraiment ultra simple donc.

Il est possible d’ajouter des trackers, de sommeil, d’humeur etc. mais je n’en fait pas car mon but c’est vraiment de gagner du temps et d’aller à l’essentiel. Je sais que certaines personnes aiment particulièrement les trackers parce que c’est super intéressant pour faire un « suivi de soi ».

En fin de journal j’ai quelques listes de toutes sortes, des listes de films à voir, de livres à lire, d’articles à écrire, une wishlist, dans lesquelles j’ajoute des choses dès que je pense à un truc, c’est super super pratique.




Et trois mois après c’est comment ?
Du coup même si j’étais sceptique au début, je suis maintenant totalement conquise, j’utilise mon bullet journal tous les jours et je ne pense pas arrêter d’aussi tôt. C’est ultra efficace, je gagne un temps fou, je n’ai plus jamais de listes sur des feuilles volantes et quand j’ai besoin de déstresser j’ai juste à écrire dans mon journal les choses que j’ai à faire, poser à plat, le planifier directement, et ça m’apaise l’esprit.

J’ai trouvé beaucoup d’inspiration sur Pinterest, sur twitter et sur différents blogs et je vous conseille d’y faire un tour si vous voulez vous lancer dans l’aventure Bujo. J’espère d’ailleurs que vous aurez envie de vous y mettre et rejoindre ce club plus très restreint.


Louisa

Aucun commentaire