Le Vietnam du nord au sud — part 1

Comme je le disais il y a quelques semaines en rédigeant un article d’introduction à mon voyage au Vietnam, il est vraiment très dur de revenir six mois après sur ce merveilleux voyage. C’est dur et nostalgique à la fois de retoucher les photos des endroits qui m’ont tellement plus, des paysages plus beaux les uns que les autres, et d'ouvrir le carnet de voyages où j’écrivais chaque soir quelques lignes, me rappeler que j’avais compté le nombre de bouteilles d’eau qu’on achetait chaque jour, le temps qu’il faisait, ou encore ce qui nous arrivait. Une chose est sûre, je n’ai oublié aucun détail et je vais pouvoir tout vous raconter (enfin presque).

Durant ce voyage de trois semaines (enfin 18 jours) au Vietnam nous n’avons pas chômé, puisque nous avons fait 9 étapes, ce qui signifie que nous avons passé en moyenne 2 jours à chaque endroit. Un rythme assez soutenu je dois l’avouer, mais qui nous a permis de voir tout ce que nous voulions voir. En voyageant le plus possible en bus de nuit nous avons évité de perdre du temps dans les transports la journée. Nous avions décidé de parcourir le Vietnam du nord au sud (ne me demandez pas pourquoi, dans notre tête c’était comme ça qu’il fallait faire). Nous avons donc vu : Hanoi, Sapa, la baie d’Halong, Ninh Binh, Hue, Hoi An, Dalat, Can Tho (dans le delta du Mékong) et enfin Ho Chi Minh City. Dans cette première partie déjà bien dense je ne vais parler que des quatre premières étapes.

Nous sommes arrivées à Hanoi et nous y avons passé une journée avant de partir le soir même pour Sapa, dans les montagnes dans le nord du Vietnam. On avait entendu dire que les rizières en terrasse y étaient à couper le souffle (spoiler : c’était vrai). Nous avons passé 2 jours entiers et deux nuits et demies à Sapa. Puis on a pris un bus de jour pour retourner sur Hanoi. Comme on n’avait pas tellement aimé la ville (elle est très étouffante, étourdissante, humide, chaude) nous avons prolongé notre séjour d’une nuit à Sapa et sommes parties le matin au lieu de prendre un bus de nuit. Nous avions donc encore une demi-journée et une nuit à passer à Hanoi avant de partir pour la baie d’Halong, et nous en avons profité pour voir les dernières choses que nous n’avions pas vues durant notre premier jour.  

    

     


     

    

   


     


   


A Hanoi, notre visite s’est concentrée sur le vieux quartier et ses petites rues, ses marchés, le temple de la littérature et la pagode Tran Quoc. Nous voulions aussi voir la ligne de train qui passait entre les habitations. Mais il y a encore plein d’autres choses à faire et j’imagine qu’il est largement possible de passer une semaine sans s'ennuyer dans la capitale Vietnamienne. Malgré le fait qu'on ait pas trop apprécié la ville, je pense que c'est tout de même une étape obligatoire lors d'un voyage au Vietnam.

06/09/2017 — jour 1
« Arrivée à Hanoi. Escale chrono à Ho Chi Minh. On a presque loupé notre vol pour Hanoi, la vérification des visas prenait trop de temps. S’en est suivi une course effrénée dans l’aéroport après une nuit sans sommeil. On a dû sortir du terminal international pour rejoindre le terminal des vols domestiques, on courait dans tous les sens avec nos sacs à dos dans les bras. La chaleur qu’il faisait à 7h du matin nous a stoppées net. 
 Température : 32 degrés 7 litres d’eau achetés »

07/09/2017 — jour 2
« Arrivée en bus de nuit à Sapa à 3h30 après un voyage un peu chaotique. La conduite vietnamienne c’est pas trop ça, c’était vrai ce que j’avais lu sur internet.
Il faut qu’on prenne un taxi, il pleut à verses. Des mecs sur la place principale de la ville nous commandent un taxi. On est pas trop rassurées alors je décide de suivre le trajet sur google maps (on a un peu peur de se faire arnaquer on a lu plein de trucs sur les arnaques de touristes et tout de notre dégaine cri ‘touristes’). Le chauffeur part dans le sens opposé de notre hôtel, mais il insiste, on est sur le bon chemin. On panique un peu mais finalement on arrive à l’hôtel mais on est un peu mitigée de notre première impression de la ville en pleine nuit.
On programme le réveil pour 9h30 pour bien profiter de la journée. Mais on le loupe et on se révelle à 12h30. On gère pas le décalage horaire aussi bien que ce qu’on pensait. On file à l’office du tourisme pour trouver quelque chose à faire en une après-midi. La dame nous conseille d’aller vers le village de Cat Cat. On en profite pour réserver une journée de trek pour demain avec une guide de la minorité ethnique de Sapa.
On voit nos premières rizières en terrasse et des cascades : on est aux anges.
Température : 22 degrés — 3,5 litres d’eau achetés » 


     

    


08/09/2017 — jour 3
« Trek de 12km de Sapa à Ta Van en passant par Lao Chai. Il parait que ce sont les plus belles rizières du Vietnam. Les paysages sont époustouflants et incroyables. C’est difficile de trouver les mots pour décrire tout ça. La guide est Hmong, c’est une ethnie des montagnes, elle est super gentille et nous apprends plein de choses. Les paysages qui s’offrent à nous sont à tomber, j’ai presque envie de pleurer, je rêvais tellement de voir ça.
Température : 24 degrés — 3 litres d’eau » 

Même avec six mois de recul je ne sais toujours pas comment parler de Sapa correctement, comment lui rendre justice. La ville en elle-même n’a aucun intérêt mais en seulement quelques minutes de marche on est transporté dans un autre monde c’est absolument incroyable.
Il parait qu’il y a des endroits avec moins de touristes pour voir les rizières en terrasse, mais franchement on a pas trop été affectés par la surpopulation de touristes qu’on nous avait décrit. Les gens sont absolument adorables et je pense que cette étape a été une de mes préférées (il est fort possible que je dise ça pour la majorité des étapes mais bon).

09/09/2017 — jour 4
« Retour à Hanoi. Bus à 7h30, 5h de route jusqu’à Hanoi. On observe les dernières rizières en terrasse depuis la vitre du bus.
Visite des derniers trucs qu’on avait pas vus à Hanoi. On achète des litchis, ils sont trop bons, c’est nos premiers fruits du séjour on est contentes. Au diner on fait un barbecue dans la rue. La street food est très réputée à Hanoi alors on s’est dit qu’on pouvait pas partir sans tester. L’expérience est trop cool et l’ambiance dans la rue ce soir est géniale.
Température : 30 degrés —  7,5 litres d’eau »

    


     

     


10/09/2017 — jour 5
« Départ pour la baie d’Halong à environ 3h de bus depuis Hanoi. On est un peu excitées.
Arrivée sur le bateau. On rencontre des français sympas (décidément on est partout). Dans l’après-midi on fait du kayak, on se baigne, on visite une grotte énorme. Et on passe une soirée géniale sur le bateau avec deux français, on teste un peu trop la bière locale et on se couche à 3h, un peu trop tard.
Température : 30 degrés — j’ai pas compté l’eau parce qu’on a fait nos réserves hier, ça coûte trop cher d’en acheter sur le bateau » 

Si vous avez pas envie de faire un truc que tous les touristes font et de croiser beaucoup de touristes, n’allez pas à la baie d’Halong. Personnellement, je m’étais préparée de ouf pour cette expérience, j’avais lu des avis très tranchés sur les croisières sur la baie, sur la pollution, la saleté de l’eau, le tourisme de masse. Finalement je n'ai pas été déçue. C’était une étape incroyable, pas la meilleure, mais tout de même une étape à faire. Oui, vous n’avez pas le contrôle de votre programme, oui, il y a beaucoup de touristes, oui c’est un peu l’usine. Mais si on essaye de passer outre on peut vraiment passer un super moment. Nous avons fait une croisière de 3 jours et 2 nuits, ça permet d'aller plus loin de voir plus de choses, et de quitter la baie d’Halong pour la baie de Lang Ha qui est moins visitée. Finalement 3 jours de croisière c'est réellement 48h, puisque la première matinée se passe dans le bus entre Hanoi et Halong, et au matin de la troisième journée, le bus vient vous reprendre pour vous déposer à Hanoi vers midi.


    


     

     

11/09/2017 — jour 6
« Baie d’Halong / Cat Ba. Deuxième journée de croisière, réveil très tôt et sous la pluie. Changement de bateau et en route pour Cat Ba. Arrivée dans la baie de Lang Ha, on s’arrête une demie heure et on fait du kayak près d’un village flottant et d’une fermière perlière. On arrive sur Monkey Island, il y a des singes sur la plage et l’eau est toute claire. A priori il y a une super vue du haut de l’île, alors on grimpe, c’est sportif mais ça en vaut la peine. En redescendant on se baigne dans l’eau chaude et claire. Direction Cat Ba, on va y passer l’après-midi. On se met sur une plage, on bronze, on se baigne. Sur le chemin du retour on assiste à ce que je voulais à tout prix voir : un coucher de soleil époustouflant sur la baie.
Température : 30 degrés — 1 litre d’eau »


    

     


     

     

Notre programme étant assez serré nous voulions éviter de retourner à Hanoi avant de partir pour Ninh Binh, qui était notre quatrième étape. J’avais repéré qu’il était possible de se rendre directement de Cat Ba (où on dormait pour notre dernière nuit de croisière) directement à Ninh Binh sans repasser par Hanoi. En faisant comme ça on pouvait gagner une demie journée. Je crois que c’est cette étape-là qui nous a fait comprendre comment fonctionnaient les transports vietnamiens : et c’est quelque chose.
  
12/09/2017 — jour 7
« Départ pour Ninh Binh. On s’est arrangées avec le guide de la croisière pour qu’il nous réserve un bus Cat Ba - Ninh Binh, on veut éviter de repasser par Hanoi et de perdre du temps. On a pas de ticket, notre prise en charge s’est faite en bouche à oreille, mais un mec vient nous chercher, il est au courant de tout. On prend un bus, un speedboat, un bus, un autre bus et un taxi et nous arrivons à Ninh Binh. 190km en 5h, un périple.
Notre homestay à Tam Coc est trop mignon, au milieu des rochers et des rizières. On subit encore une pluie subtropicale diluvienne, mais on met nos tongs, nos capes de pluie et c’est parti.
Température : 30 degrés — 3 litres d’eau »

     


     


    


   

Ninh Binh est aussi très connue des touristes sous le nom de « baie d’Halong terrestre », c’est vrai qu’on retrouve les mêmes rochers mais qui sortent de la terre cette fois-ci. Moi je trouve ça super impressionnant. La journée et demie qu’on passe à Tam Coc fait vraiment partie de mes préférées. Il y a très peu de monde, on se balade en scooter, on prend notre temps et encore une fois on fait et on voit tout ce qu’on voulait. Je suis décidément de plus en plus contente du programme que j’ai réalisé pour ce voyage.

13/09/2017 — jour 8
« Location d’un scooter, ici c’est le mieux pour se déplacer et les routes sont plus dégagées que dans les villes, on devrait s’en sortir. Le début est un peu chaotique mais Agnès fini par gérer. On se dirige vers Trang An, on veut y faire une balade en barque, c’est le must-do ici. Après trois heures de barque et la visite de neuf grottes, on se dirige vers la grotte de Mua. Il y a 500 marches à monter pour avoir une vue panoramique sur les alentours. On transpire environ 30 litres de sueur mais la vue est incroyable. Le soleil est aussi incroyable, il fait vraiment chaud.
En fin de journée on va voir la pagode Bich Dong et on se balade en scooter sur les petites routes au milieu des rizières.
On rentre au homestay, on prend une douche, on dîne et on part prendre un bus de nuit.
Température : 33 degrés — 8,5 litres d’eau »


     


     

     


     


Voilà pour la première partie du voyage, je pense que c’est déjà amplement suffisant, j’ai déjà assez raconté ma vie et il doit y avoir pas loin d’une centaine de photos. J’ai essayé de retranscrire le voyage en mode « carnet de route », alors les infos sont pas ultra précises, mais si vous avez des questions n’hésitez pas, je vous répondrais avec plaisir. A très vite pour la suite !

Aucun commentaire